3000 façons de dire je t'aime ♥

16€
                Peut-être avez-vous saisi ici ou là, sur mon blog ou ma page facebook, que le théâtre comptait aujourd’hui beaucoup pour moi. J’ai réellement commencé à en faire il y a deux ans, à mon entrée en seconde, en option facultative, et suis depuis l’année dernière, l’année de première, en « spécialité théâtre » ou « option lourde » comme vous préférez. En bref : j’ai 6 heures de théâtre par semaine et vais voir une vingtaine de spectacles par an. J’ai fait de très belles découvertes, de très belles rencontres, noué des liens forts et me suis aussi épanoui par le théâtre… alors avoir entre les mains d’une part le nouveau Marie-Aude Murail, célèbre auteur française pour la jeunesse et d’autre part un roman entièrement consacré au théâtre … il y a de quoi être ravi ! 3000 façons de dire je t’aime ou, comme le dit l’auteur dans la dédicace que j’ai découverte en commençant l’ouvrage, 1 façon de déclarer son amour au théâtre. Et c’est réussi.

                3000 façons de dire je t’aime, c’est l’histoire de trois vies qui s’entremêlent.
Il y a Bastien. Bastien le casse-cou, le rigolo, le fils d’épicier qui a juste envie de sortir un peu de là et de faire rire les gens. Apprendre, étudier, retenir ? C’est pas pour lui ! Seulement, il va falloir y venir à un moment ou à un autre… Bastien est touchant par la fragilité qu’il laisse poindre de temps à autre et l’énergie qui éclate hors de ce garçon lumineux.
En face il y a Neville. Neville est un garçon tourmenté. Sombre, ténébreux, âme de poète et débordant d’émotions, il va devoir apprendre à les laisser de côté pour ne pas se laisser envahir par le personnage, mais posséder le personnage. Neville est étrange, parfois difficile à cerner, mais finalement attendrissant…
Et entre les deux il y a Chloé. Chloé la jeune fille sérieuse, qui se démène en prépa et va se détacher doucement de ses parents, qui la retiennent encore tant qu’ils le peuvent dans le cocon familial. Chloé, timide, encore un peu dans l’adolescence, et qui va trouver dans le théâtre l’épanouissement qu’il lui fallait. C’est sans doute finalement celle à qui je me suis le plus identifié, celle en qui j’ai retrouvé mon rapport avec le théâtre.
Il y a ces trois personnages, qui se sont rencontrés au collège, dans un groupe de théâtre. Il y a cette rencontre et leur séparation narrée rapidement, mais efficacement en début de roman. Il y a ces retrouvailles, cet évènement qui va les réunir et les rapprocher après quelques années, qui va être le point de départ de cette histoire prenante, de ce morceau de vie. Il y a donc ce conservatoire de théâtre où les auditions vont être l’occasion pour eux de commencer à vibrer dans le théâtre, pour tenter de se frayer un chemin dans les tumultes de l’existence et se trouver.
Trois personnages qui font peut-être un peu cliché là entre le lecteur solitaire et ténébreux, le casse-cou séduisant et la jeune fille, la jeune femme en prépa … mais Marie-Aude Murail les construit avec talent et se détache de ces idées reçues pour créer trois étudiants attachants et profonds qu’on va aimer suivre dans leur quête de soi et leur progression dans le théâtre et les épreuves pour tenter de rentrer au conservatoire de Paris.

J’ai totalement adhéré à leur histoire et ai suivi avec avidité l’intrigue. L’auteure offre au lecteur sa vision sur les cours de théâtre en allant plus en profondeur dans le ressenti des jeunes acteurs, et retranscrit avec douceur leur évolution. Naviguant avec naturel entre la troisième personne et la première personne du pluriel quand le trio est ensemble, Marie-Aude Murail souligne leur complicité et on a parfois l’impression d’un récit à trois voix, comme si Bastien, Neville et Chloé nous contaient leur histoire. C’est frais, simple, mais non moins prenant jusqu’aux dernières pages, jusqu’à cet épilogue qui sonne juste, tout simplement. L’issue de l’intrigue est incertaine,  les rebondissements souvent étonnants, on angoisse comme on rit ou on s’émeut pour ce triangle complexe et pour le moins surprenant.

Marie-Aude Murail prouve une fois de plus son talent pour raconter avec naturel et d’une plume maîtrisée l’histoire de ses trois personnages entre adolescence et âge adulte. Elle apporte là sa vision du théâtre et montre comment les jeunes acteurs vont s’épanouir par le biais de cet art. Ils se rencontrent, ils se perdent, ils se retrouvent, ils se cherchent pour finalement chacun se trouver, avant de pouvoir s’aimer comme il le faut. Avant de pouvoir vivre.

10 commentaires:

Marie a dit…

Ce roman me tente beaucoup ! :)

La souris a dit…

Tèrs bel article, j'étais aussi en option théâtre quand j'étais encore jeune ^^
Le roman me tente beaucoup

Anonyme a dit…

Il faut que tu lises aussi Double jeu de J-P Blondel (paru tout récemment), sur le théâtre également mais pas que. C'est juste, poignant, émouvant, un vrai coup de coeur.

Sarah-dreameuse a dit…

Hum...

Ayant moi-même fait du théâtre au collège et dans des clubs de théâtre amateur (pas au lycée: la dame de l'option ne voulait pas de moi et parfois je lui en veux encore...), je me dois de lire ce roman. Hop, dans ma LAL ;)!

Ah oui j'suis pas venue ici depuis longtemps mais ça va changer, du moins je l'espère ;).

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Il vaut le coup !!

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Tu devrais l'acheter alors ;)

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Je prends note j'en ai déjà beaucoup entendu parler ;)

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Génial heureux de te revoir ici alors !

lectures lutines a dit…

Il me fait bien envie aussi ce livre...

lectures lutines a dit…

Sur tes conseils éclairés et parce que j'aime bien cette auteur, je l'ai d'ailleurs offert pour Noël à ma nièce de 12 ans, j'espère qu'il lui plaira.

Enregistrer un commentaire