Un brin de folie, un peu de fantastique



                A la différence de la fantasy dont je vous avais parlé ici, je lis un grand nombre de romans dits « fantastique » qui englobent toutes les histoires qui se passent dans le monde réel mais introduisent des éléments surnaturels : pouvoirs, créatures fantastiques, … cependant, la frontière reste mince et si certains romans appartiennent nettement à l’un ou à l’autre des genres, d’autres s’inscrivent parfois dans les deux ou, en tout cas, tirent des fils entre l’un et l’autre. La saga La peau des rêves de Charlotte Bousquet, que j’ai eu l’occasion d’évoquer dans cette chronique, est fantastique, mais s’inscrit dans un univers dystopique post-apocalyptique. Le roman de Pierre Bottero La quête d’Ewilan, certes un roman de fantasy, commence pourtant par être fantastique puisqu’Ewilan vient de notre monde. Les exemples sont nombreux …

216 pages - 10€
                Le doute est possible aussi pour le nouveau roman, jeunesse, de Cassandra O’Donnell. On a d’abord l’impression qu’il s’agit du monde dans lequel nous vivons, qui aurait été infesté par cette forêt surnaturelle et dangereuse, avant de comprendre petit à petit qu’il est tout autre. Puisqu’à part les humains, il y a des monstres (trolls, sorcières, nains …), des lieux inconnus aux noms étranges et folkloriques, etc. J’ai été déçu par ce roman pour enfants qui leur ouvre pourtant les portes de la fantasy. L’univers reste assez peu original (aucune créature ne sort des classiques de la fantasy, à part la forêt de Malenfer dont il n’est question en fait qu’au début et à la fin du roman). Les personnages aussi m’ont semblé clichés d’un bout à l’autre du roman : ils sont attachants, mais m’ont parfois ennuyé par leur prévisibilité. Il y a le grand frère attentionné, intelligent, courageux, populaire … qui s’occupe à merveille de sa petite sœur – la seule qui ait réussi à me surprendre, un peu – différente et donc moquée à l’école, seule. Autour d’eux une bande d’amis qui va de la fille casse-cou mais jolie et adorable au gros dur peureux avec un sale caractère. Le roman se lit bien, l’histoire est bien menée, rocambolesque, prenante … mais tous ces points noirs m’ont énervé et je n’ai pas trouvé la petite touche d’originalité qui fait d’une lecture, surtout en fantastique/fantasy, un lieu fantastique de découverte, de surprises et d’aventure.
               
360 pages - 18€
                Cette originalité que, par exemple, j’ai trouvée dans le premier de La légion de la colombe noir, bien qu’il m’ait –aussi- déçu. Il s’agit de la nouvelle saga de Kami Garcia, co-auteur de la série 16 lunes (Sublimes créatures). Elle met en place son histoire dans un univers mystérieux, qui côtoie les esprits, les fantômes, etc. Il est question d’exorcisme, de sortilège pour contrer ces esprits, de manoirs hantés … c’est toute une mythologie qui apparaît peu en littérature jeunesse et que j’ai aimé découvrir. Pourtant, j’ai trouvé cette fois-ci l’intrigue assez mal menée. La découverte de cet univers est lourde d’explications, essentielles certes mais mal amenées. Il aurait fallu plus de subtilité et un meilleur équilibre entre l’action et ces explications. De plus, j’ai trouvé que tous les personnages manquaient de profondeur. Je ne me rappelle pas du personnage principal comme quelqu’un d’original, attachant et marquant. Elle se retrouve en outre au cœur d’un triangle amoureux qui m’a agacé. J’étais déçu de retrouver si peu d’originalité dans un roman de Kami Garcia. Heureusement, les 50 dernières pages du roman s’envolent sur les ailes virtuoses d’un style riche et poétique rappelant l’alchimie de la saga des lunes et s’enfoncent plus profondément dans l’obscurité, l’angoisse et cet univers effrayant. Le final du premier tome est époustouflant et promet une suite grandiose qui, j’espère, satisfera mes espoirs déçus.

                Récemment, c’est les romans impliquant la mythologie des anges, ces créatures surnaturelles assez discrètes dans la littérature jeunesse, qui semblent faire quelques apparitions… sans engendrer de succès phénoménaux, ils semblent néanmoins être plus populaires qu’avant et offrent quelques sagas originales et fascinantes.

386 pages - 18€50
En France, c’est chez Rebelle que vous en trouverez, avec notamment Angela de Julia M Tean que, rappelez-vous, j’ai soutenu ici-même alors qu’elle n’était encore qu’autoéditée. Le second tome paru après la réédition du premier est à la hauteur du premier, bien qu’il m’ait moins séduit. Armée de ses mots ensorcelants, Julia M Tean dessine un univers unique, en enchevêtrant différents genres et différentes mythologies : des chouettes, des démons, des anges, une hiérarchie complexe, une Histoire aboutie. Les aventures de cette ange qui part étudier dans une école fantastique où de nombreux rebondissements l’attendent sont captivantes, et on ne se perd que rarement dans cette tortueuse mythologie qu’imagine la jeune auteure. Les relations entre les personnages manquent parfois de consistance et sont répétitives, mais on s’attache à eux et ils sont solidement construits et animés par la plume florissante de Julia M Tean.

464 pages - 18€
Enfin, j’ai eu un coup de cœur pour un roman américain fantastique qui m’a très agréablement surpris avec un univers angélique riche et captivant. Il s’agit de Filles de chimères de Laini Taylor, publié aux éditions Gallimard jeunesse. Cette saga a fait beaucoup de bruit à sa parution à cause de sa couverture décevante par rapport à la couverture originale, qui est sublime. Pourtant, le contenu vaut largement le coup de s’y attarder. J’ai été captivé par l’histoire de cette jeune dessinatrice aux tatouages insolites, à la famille surnaturelle et au destin singulier. Le monde fantastique imaginé par Laini Taylor brille de son originalité et crée une alchimie ensorcelante avec son lecteur. Je n’ai malheureusement toujours pas pris le temps de lire la suite et j’ai un peu oublié ce premier tome … mais j’ai hâte de pouvoir replonger avec délice dans cette série enchanteresse.

3 commentaires:

0titi85 a dit…

J'ai adoré fille des chimères ! La suite est sortie ?

Froggy a dit…

J'aime bien le fantastique... mais je ne suis pas certaine d'être une bonne lectrice pour la fantasy ! En tout cas, jusqu'à maintenant, j'ai plutôt été déçu par ce genre littéraire. Remarque que je n'ai peut-être juste pas lu les bons romans :-)

Léna Bubi a dit…

Mercii de nous avoir fait partager tes avis, et aussi la différence entre le fantastique et fantasy ;)

Publier un commentaire