Pépix en librairie !

Le mercredi 5 Mars … Bon sang de bonsoir c’était hier ! Vous savez ce que ça veut dire ? Non … Non ? Comment ça NON ?! Vous savez pas ce que ça veut dire ? Faut tout vous expliquer ? Bah quoi, comment ça vous pouviez pas savoir ? BIEN SUR QUE SI ! Et pourquoi ? Parce que :

1) J’en parle depuis plus d’une semaine sur le blog !
2) La bannière la(les) met à l’honneur
3) Son nom est un peu partout ici
4) Je le répète dans 4 … non 5 vidéos différentes !

Eh bien oui, le 5 mars ça veut dire :

1) J’ai pas eu le temps de chroniquer deux livres MEGA HYPER IMPORTANTS
2) Pépix est en librairie !

Pour ceux qui hibernaient, je vous rappelle que Pépix c’est une nouvelle collection créée par Tibo Bérard, vous savez celui qui a aussi créé cette collection dont je suis complètement fou : Exprim ! (chez Sarbacane pour ceux qui hibernent depuis quelques années)
Le principe ? C’est une collection de romans illustrés pour les 8-12 ans qui répond à la demande des libraires et à un manque dans ce domaine et chez Sarbacane et … oui bon je vais pas tout vous refaire si ? Le communiqué de presse le voilà (réveillez-vous !) et je vous rappelle qu’on a eu l’honneur de recevoir Tibo sur le blog mardi ! (c’est par ici)

Donc, en ce grand jour très important qui devrait devenir l’année prochaine une fête nationale (ah on me signale par oreillette une info erronée … Bah). En ce grandissime jour, sont sortis en librairie 2 romans Pépix !
Il s’agit de …
*roulements de tambour*
(certes vous les connaissez déjà)
*roulements de tambour*
COUP DE CYMBALES
L’ogre au pull vert moutarde de Marion Brunet et Sacrée souris de Raphaële Moussafir !
(deux talentueuses auteures de la collection Exprim’ pour ceux qui se sont endormis [Nathan-is-watching-you]).
↓ (petite pause semi publicitaire)
↑ (petite pause semi publicitaire passée)

Vous avez maintenant le speech et tout et tout.
Vous voyez (et vous avez pu voir ici) Pépix c’est d’abord de beauuuuux objets ! Ou comme le disait Tibo : « Et puis on voulait aussi montrer que certains romans français peuvent « se poser là », qu’il ne s’agit pas toujours petits bouquins maigrichons ! Non : Pépix, c’est du plaisir, c’est gourmand, ça déborde. »
Aaaah c’est vrai qu’ils sont beaux les Pépix, agréables et tout et tout.
Et les illustrations, s’il y en a beaucoup : c’est un régal !

Si j’ai une certaine préférence pour Sacrée souris, il n’empêche que les deux auteures ont redoublé d’inventivité pour leurs histoires.
On a d’un côté un ogre répugnant et cruel qui est torturé par un passé d’ogre complexé et au fond pas si méchant et de l’autre une toute petite souris (là c’est surtout ses parents qui sont complexés) qui va faire preuve de beaucoup d’intelligence … et devenir une légende !
On a d’un côté deux amis pétillants de vie malgré le fait qu’ils soient dans un foyer d’enfants. Attention attention c’est pas un roman sur le racisme ou l’orphelinat ! Tututut, c’est juste que Marion Brunet peint une toile de fond discrète mais néanmoins présente sur ce lieu pas toujours très gai où les enfants arrivent cependant (parce qu’un enfant ça a de l’imagination, et un bon grain de folie !) à trouver des petits morceaux de bonheur. De l’autre, une souris carrément attachante et dont la petite voix exaspérante s’insinue dans notre tête … et on veut plus s’en séparer !

Parce que voilà pour ceux qui ont lu l’interview vous l’avez compris : Pépix c’est du ton ! (ton hein pas thon)
Si Tibo accordait pour Exprim beaucoup d’importance au style (sans que cela soit au détriment de l’histoire cependant), il accorde pour Pépix beaucoup d’importance au ton. Et lui et ses auteurs le font si bien que cela en deviendrait presque (surtout pour Sacrée souris en fait) des voix ! C’est énergique, dynamique, touchant parfois et drôle, frais, original ! Parce que chacun a sa façon de parler, et c’est cela qui rend chacun des deux romans uniques.

Et le must du must, le petit truc en plus, la cerise sur le gâteau, c’est qu’en plus de cette histoire il y a parfois quelques Bonus où les personnages prennent encore plus de relief et de proximité par rapport au lecteur : leçon de (faux) savoir-vivre, petits trucs et astuces pour s’amuser ou tout savoir sur les ogres, … de quoi bien rigoler entre deux chapitres à suspense !

Est-ce que j’ai encore besoin de m’étendre pendant des lignes et des lignes ?
L’Ogre au pull vert moutarde de Marion Brunet est cruel (la fin m’a d’ailleurs laissé perplexe, soyons honnêtes), mais terriblement pétillant et bon à déguster !
La Sacrée souris de Raphaële Moussafir est sacrément impertinente, mais son ironie et son humour désopilant sont d’une fraîcheur et d’une énergie délicieuses ! Un gros coup de cœur pour ce roman qui revisite le mythe de la petite Souris avec beaucoup d’originalité !
J’ai dévoré les deux romans alors nul doute que vos enfants feront pareil !

Mais bon pas de jaloux : achetez les deux.
Pépix c’est pour les gourmands et les gourmets !

1 commentaires:

withmypen a dit…

Nous sommes accros à la même drogue, tu avais raison. :)

Enregistrer un commentaire