Quand Caroline Vermalle et moi vous parlons de Sixtine ...

« Je suis Caroline Vermalle et j’ai la chance de pouvoir dire que mon métier est Écrivain, grâce aux 170 000 lecteurs qui ont fait de mon premier roman L’Avant-Dernière Chance un succès inattendu en Europe. (D’ailleurs, il ressort en poche chez Livre de Poche Jeunesse ces jours-ci, donc découvrez-le si vous ne le connaissez pas encore !) »

Les présentations sont faites : Caroline Vermalle est l’auteure de ce fabuleux roman –Sixtine– qui vient tout juste de sortir. En revanche, si vous suivez mon blog depuis longtemps, vous devez avoir déjà entendu parler des superbes Nouvelles contemporaines et du touchant L’avant-dernière chance. C’est avec un immense plaisir que je découvrais ce nouveau roman, chez Black Moon cette fois-ci, et c’est avec un immense plaisir que je ressors de ma lecture … envoûtante.

« L’histoire de Sixtine était tellement différente de ce que j’avais fait avant (en fait, tellement différente tout court) que j’étais persuadée qu’aucun éditeur n’en voudrait. Alors j’ai gardé mes brouillons dans un tiroir pendant un an sans en parler à personne.
Black Moon avait déjà publié La Fille du Déménageur, et cette collaboration avait été fantastique. Et alors que je prenais un thé avec mon éditrice (ce qui, en soi, est très rare, car j’habite dans un petit village sur la côte Atlantique), elle a insisté pour savoir sur quoi je travaillais. Sous la menace de supplices terribles, j’ai craqué et je lui ai parlé du projet Sixtine. D’abord elle a ouvert des grands yeux tous ronds et au bout de 5 minutes, elle m’a serré la main. Sixtine entrait dans la maison Black Moon ! »

C’est vrai que Sixtine ne colle pas du tout au même genre que les précédents écrits de Caroline Vermalle … Alors que ceux-ci se présentaient plus comme des « histoires de vie » douces et sensibles, Sixtine est à la croisée de plusieurs genres. Il y a une pointe de fantastique, de l’Histoire et de l’action, mais surtout du policier. 

Jessica Pryce en effet, tout juste mariée à Seth Pryce , est retrouvée enterrée vivante sous la pyramide de Kheops au côté de son mari … décédé. Que font-ils dans cette chambre jusque-là inconnue qui n’a vu de visiteurs que 4000 ans auparavant ? Qui a voulu leur mort ? Pourquoi ? Les questions sont nombreuses et à cette intrigue-là viennent s’y ajouter d’autres encore. Un meurtre mystérieux donc, mais aussi des trafics d’antiquités égyptiennes, une journaliste à la recherche d’un tremplin pour sa carrière à la BBC, un jeune architecte talentueux… tout cela s’emmêle pour ne former qu’un seul et gros nœud où toute la trilogie tient.

« Avant de me consacrer à l’écriture, j’ai travaillé 7 ans pour la télévision britannique (BBC) à produire des documentaires grand public qui touchaient entre autres à l’archéologie et aux civilisations disparues. J’ai donc passé beaucoup de temps plongée dans les livres d’histoire, à interviewer des experts et, surtout, à filmer sur des sites archéologiques ou des salles de musées un peu partout dans le monde. A présent, j’ai laissé tomber la télévision mais j’ai gardé cette passion pour ces sujets, les pyramides, les trésors des sépultures, les croyances antiques, etc.
Mon imaginaire d’auteur est peuplé de toutes ces choses poussiéreuses, fascinantes et parfois assez macabres... mais de cet univers, les lecteurs n’ont jusqu’à maintenant découvert que le côté lumineux, avec L’avant-dernière chance, L’île des beaux lendemains et La Fille du déménageur. Avec SIXTINE, je dévoile le côté sombre. »

Oui, en lisant Sixtine, c’est l’image du nœud qui s’est souvent imposée à mon esprit. Il est serré, complexe et en apparence indénouable. Mais en fait, il est savamment noué, chaque chose y a sa place dans une organisation minutieuse. Et lorsqu’on tire un fil, c’en est une multitude d’autres qui viennent avec … il faut donc tirer les bons fils, défaire les bons nœuds pour finalement trouver la solution.
Et ce nœud, comme le dit Caroline Vermalle, est sombre et obscur. Ce sont créatures maléfiques, légendes effrayantes et complots qui se mêlent à l’histoire… La mythologie est fascinante et surtout originale. On en a finalement que quelques aperçus au fil de la lecture, et c’est un peu dommage, mais je pense que les deux autres tomes sauront en livrer tous les secrets …

« Je n’ai absolument rien changé à ma façon d’écrire juste parce que le livre était destiné à des lecteurs ados. J’ai des lecteurs très fidèles de 80 ans et plus et j’espère bien qu’ils adoreront aussi ! (Offrez-le à vos grands-parents, si si, j'insiste). J’ai juste essayé de créer la meilleure histoire possible, avec un style qui collait avec mon univers.
Je vous avoue que cette absence de compromis a généré quand même des moments de doute, car je me disais que Sixtine n’avait vraiment rien à voir avec les autres livres “Young Adult”... Mais d’une part, j’avais le soutien absolu de Black Moon et ils ont une telle exigence sur les textes qu’ils choisissent que je me suis dit qu’ils savaient ce qu’ils faisaient... Et d’autre part, j’ai suivi ma philosophie qui est d’écrire exactement selon ma vision - c’est la seule façon de ne pas avoir de regrets après !
Pour une histoire épique comme SIXTINE, le travail de recherche et de structure est bien plus important que sur mes précédents romans, donc il a fallu une organisation d’écriture plus rigoureuse. Pendant un an, j’ai jonglé avec des fiches bristol, des codes couleur, des centaines d’articles, des piles de bouquins et probablement mon poids en Post-its.
C’était capital pour moi que SIXTINE colle le plus possible à la réalité. Par exemple, la localisation de la fameuse Chambre X de la Grande Pyramide (là où est retrouvée Sixtine), n’est pas choisie par hasard, puisque j’ai sur mon bureau 310 pages de recherches soutenues par le Collège de France qui proposent qu’il pourrait effectivement se trouver une chambre inconnue à cet endroit-là. »

C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus sidéré en lisant ce roman. Sixtine est un ouvrage à l’intrigue extrêmement complexe, dans laquelle on peut facilement se perdre. Mais Caroline Vermalle réussit à tenir son lecteur en haleine, à lui faire comprendre sans trop de problèmes l’histoire grâce à une organisation –si j’ose dire– parfaite. Tout s’imbrique parfaitement et j’imagine à peine tout le travail qu’a dû fournir l’auteure avant d’écrire le roman. C’est astronomique.

De chapitre en chapitre, elle balade l’auteure d’un bout à l’autre du monde entre tous ses personnages, toutes ces intrigues. Elle maîtrise le sujet du bout des doigts et son art de la narration est époustouflant. Les descriptions sont précises et enchanteresses, le récit des évènements et de l’action rocambolesque. Son style, enfin, est magnifique. Il m’a totalement charmé et je reste pantois devant la qualité de ce roman.

« Comment je me sens à l’idée d’être lue par des adolescents ? C’est génial, et d’ailleurs, je suis impatiente de les rencontrer au Salon de Montreuil le 30 novembre 2013. En attendant, j’ai hâte d’échanger avec eux à travers mon site Facebook et le blog que j’ai créé spécialement pour SIXTINE : http://i-am-sixtine.tumblr.com. »

Donc voilà, Sixtine, le nouveau roman Black Moon, est en un mot prodigieux. Caroline Vermalle m’a stupéfié tant elle mène avec talent son intrigue si complexe. Avec un art de la narration époustouflant, elle tient le lecteur en haleine d’un bout à l’autre de son superbe roman. Je vous assure qu’après avoir dévoré cet ouvrage, vous en ressortirez chamboulé. Par les personnages. Par les émotions. Par le talent de l’auteure.

«  Les projets, c’est bien sûr la suite de Sixtine. J’y travaille en ce moment-même. Même si j’avais déjà largement esquissé l’intégralité de la série avant de me mettre à rédiger le T1, les choses peuvent changer en cours d’écriture, et c’est tant mieux. Black Moon le confirmera, mais a priori, vous connaîtrez la fin de la trilogie SIXTINE en 2014 ! Ça ne fait pas trop long à attendre... »

4 commentaires:

Méli a dit…

Il a vraiment l'air bien celui-là!!

Amadis a dit…

Une interview très intéressante pour un livre ô combien passionnant !
Je suis heureuse de savoir que la suite de Sixtine arrivera assez rapidement =)

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Oooooh que oui !

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Merci bien :)

Enregistrer un commentaire