50 (ou pas) Belles dans la jungle ...

Pour résumer ?
20€ bien investis !
(enfin pour vous, moi je remercie Gallimard jeunesse)

environ 20€ - Gallimard Jeunesse - 400 bonnes pages !

                « Un avion avec des reines de beauté à bord s’écrase sur une île. Et … fonce ! » Voilà ce que David Levithan, l’auteur de Libba Bray, lui a lancé en la mettant au défi d’écrire un livre … d’ailleurs dans ses remerciements, l’auteur s’adresse personnellement à lui en disant : « Certains prétendent que tes méthodes sont dingues. Moi je dis que tu es un génie. » Et … la vache c’est qu’elle a raison la madame ! Moi je trouve que des telles méthodes c’est un truc de fou, que c’est frais, spontané, original, fructueux … oh que oui fructueux, surtout si ça donne à chaque fois un tel bouquin !

                Bon vous l’aurez compris, et avez d’ailleurs déjà peut-être entendu parler de ce livre, le topo est simple : t’as un avion, dedans 50 Miss Fleur de beauté (note : bah ouais une par Etat des Etats-Unis !) (note² : non ne googlise pas Miss Fleur de beauté tu trouveras rien !). Donc t’as un avion, 50 Miss, leur équipe de tournage (oui Miss Fleur de beauté c’est une émission, genre Miss France quoi …), hôtesses, tout le tralala ! Et d’un coup, ça en fera le prologue survitaminé que j’ai CARREMENT adoré qui est une mise en haleine EXTRA, drôle et terriblement bien fichue, bref, l’avion s’écrase. Quoi comment ça vous aviez aucun suspense depuis le début de ma chronique ? Pfff … En tout cas imaginez un peu : des Miss livrées à elles-mêmes sur une île déserte hostile et pleine de secrets, ça va forcément détonner …
               
                Donc déjà, vous l’aurez compris, y’a une ambiance de fou ! T’as les Miss, les robes, sac de maquillages, de médocs, de toilette, d’échantillons, les blessés, les magazines, les cadavres partout dans tous les sens : la mer, la jungle, la plage, l’air (euh peut-être pas …) et ça crie, ça râle, ça rit (un peu … ?), ça se dispute, ça tremble, ça pleure, ça geint, ça gémit, ça meurt, ça explose, ça se noie, ça prend les commandes, ça soigne, ça répare, ça nettoie, ça … ça s’agite.
                Et dans tout ce fatras de paillettes, sang, tulle, pleurs, froufrous, robes, cris, talons, gémissements, maquillage, plaintes, cheveux, peur … il faut une organisation.
            Et il faut une chef.

                Pfiu oui c’est vrai que malgré les quelques dizaines de morts qui nous épargne un surplus de personnages, on a du mal à s’y retrouver parmi toutes ces Miss… mais Libba Bray aussi elle a une organisation du tonnerre. Alors entre narration, coupures pub, scènes secrètes dévoilées au compte-goutte pour faire monter le suspense … eh bien elle nous glisse les fiches que les Miss ont adressées au concours avec leur présentation … et petit à petit on s’y retrouve et on en apprend plus.
                Oui quelques personnages, une minorité, restent dans l’ombre, mais il y a bien assez à faire avec les autres !
                Mais le plus fort dans tout ça, c’est que les personnages que j’ai le moins aimés au début, sont devenus ceux que j’ai le plus aimés à la fin et inversement ! (la plupart du temps du moins …) Ainsi les cruches deviennent terriblement attachantes, et les chefs (enfin la chef) le personnage le plus intéressant ! Un truc de fou !
                Enfin je vous garde le suspense … surtout que vous allez avoir le droit à tout en plus des Miss… femme fatale (oh que oui), chef d’état complètement barjo (idem …), soldats, Pirates plein de testostérones (et tellement exaspérants mais finalement ça a fait le même coup que pour les Miss…), et que sais-je encore !

                Bon en tout cas, c’est sûr, pour faire une satire de la société … elle le fait la Libba Bray ! Société de consommation, société de l’apparence, manipulations, … pfff y’en a une telle liste que je vais pas la faire ! (comment ça j’ai déjà fait plein de listes depuis le début de ma chronique ?) Ce qu’il faut savoir quand même c’est que c’est désopilant, que j’ai beaucoup souri, que ça ne manque pas de second degré et d’humour vache, d’ironie, de caricature … de dérision ! Mais que ça en jette ! Et puis en plus je me suis dit : pas de scène d’émotion par contre, ou fais les à ta sauce à l’humour parce que sinon ça va déraper et tout va se casser la figure sous des tonnes de mièvreries … baaah… mais c’est pas vrai que le talent de cette auteur l’a poussé à écrie des scènes d’émotion (à moins qu’elles ne soient aussi à prendre au second degré voir tous à la fois et du coup l’ambiguïté est phénoménale) qui se tiennent et ont réussi à m’émouvoir !

                D’autant plus que les thèmes traités sont très nombreux … t’as le droit aux transgenres, à l’homosexualité, à l’amour, l’amitié, la famille, … enfin vous imaginez quoi ? Tous ces sujets plus ou moins sensibles que la littérature se doit d’aborder !

                AH LA LA EN BREF (parce que la moitié de mes lecteurs ont déjà cliqué sur la petite croix rouge interdite en haut à droite au début du premier (deuxième pour les courageux) paragraphes, et je sais que y’a des malins qui sont en train de lire cette conclusion sans le reste …. COQUIN(E) JE TE VOIS !) ce roman c’est un cocktail Molotov survitaminé, explosif, pailleté, sucré, vert, profond, émouvant, drôle, désopilant, hilarant, graaaand, rapide à engloutir, plaisant, jouissif, original, extra, J’ADORE !
Libba Bray crée (attention prenez des notes) une satire de la société terriblement drôle tout en écrivant un pavé -avec une vingtaine de personnages- construit avec brio … et qui se tient !!!, tout en émouvant le lecteur qui est emporté dans une plaisante, jouissive, extraordinaire aventure d’un bout à l’autre du livre jusqu’à une fin tout simplement génialissime !


Et dans les citations proposées par Onlitplusfort je vous en choisis deux ...
«Oh, mince ! Miss Delaware vient de mourir.» 
«Mary Lou et Sosie ramassèrent des cailloux et des galets sur la place avec lesquels elles tracèrent les mots “AU SECOURS” sur le rivage pour être vus du ciel. Sosie ajouta un point d'exclamation à la fin avec un smiley en guise de point.  
- Comme ça les gens sauront qu'on est amicales, dit-elle.»
 
+ l'avis de Dorot'

4 commentaires:

Loise Oliva a dit…

Comme quoi le ressenti de chacun est différent. Il y a quelques jours, j'ai lu un avis très négatif sur ce livre.

Sophie Hérisson a dit…

Je l'ai déjà noté celui ci :)
Un petit award t'attends ici :
http://delivrer-des-livres.fr/liebster-award-tag/ il y a aussi des questions, mais si tu as envie seulement :)

Lucille a dit…

Ah merde, je me suis faite chopée, j'ai lu que la conclusion XD

Sarah-dreameuse a dit…

Il a l'air génial ce livre.

Je le lis dès que je peux ;).

Enregistrer un commentaire