[CHRONIQUE] Pénélope Green tome 2: l'affaire Bluewaters de Béatrice Bottet


Lecture commune avec Freelfe

Pénélope Green tome 2:
L'affaire Bluewaters
de Béatrice Bottet
à 15€
chez Casterman
328 pages

À peine remise de ses aventures londoniennes, Penelope Green s’embarque pour une nouvelle enquête : direction New York, première étape de son grand reportage sur la situation des femmes dans le monde. Mais au cours de la traversée, la jeune journaliste est lancée sur la piste d’une étrange affaire, dont le mystère s’incarne en un mot : Bluewaters.

"[Pénélope] lui sourit de toutes ses forces, et les étoiles du feu d'artifice se reflétèrent dans ses yeux."

Merci à Brigitte Gautrand, contact presse de Flammarion groupe et de Casterman


                J’avais adoré le tome 1 et avais hâte de me plonger dans cette suite … Une lecture commune avec une bloggeuse que j’apprécie beaucoup (Freelfe) fut l’occasion pour moi d’enfin le lire. Si j’ai préféré le premier tome, celui-ci reste quand même un très bon moment à passer pour voyager un peu dans le passé …

                Pénélope a affronté dans le premier opus les bas-fonds de Londres en résolvant à la mort de son père une enquête qu’il avait essayé d’effacer à jamais … dans celui-ci, notre jeune journaliste se lance à l’assaut du monde et de la condition des femmes. Mais son patron lui fait parvenir une lettre qui nous (et la) met en haleine sur un nouveau mystère.

                Et il faut avouer que c’est frustrant ! Béatrice Bottet joue de notre patience en donnant comme réponse à Pénélope lorsque celle-ci interroge des gens des réponses évasives, anxieuses et terriblement mystérieuses ! Le début, comme le premier tome, est du coup à suspense …

                Pour continuer à parler du mystère, si le début se présente ainsi, je dois dire que la suite m’a moins convaincu. Ce que je veux dire c’est que –comme on le disait avec Freelfe- on aperçoit dès le début un schéma –vague, certes- mais un schéma quand même de la réponse si bien que tous les éléments qui arrivent ensuite viennent seulement compléter pour moi tous les trous qu’il restait à combler.

                Et puis Pénélope Green c’est avant tout une série historique. Dans La chanson des enfants perdus on découvrait Londres du XIXè, cette fois-ci c’est à New York que Pénélope nous conduit. La grande ville de tous les rêves, l’immigration aussi, les cabarets, la magie … on assiste en quelques sortes à la montée en puissance de la grande ville que nous connaissons aujourd’hui. Mais au début du livre, c’est un bateau que nous découvrons. Les ponts des classes aisées, l’ambiance conviviale qui règne, … et puis personnellement je m’y suis très bien senti, en ayant en même temps une impression de familiarité puisque j’ai fini le livre le jour de la mise à l’eau de la coque de l’Hermione à Rochefort, à laquelle j’ai assisté … vous avez bien du en entendre parler ! Béatrice Bottet exerce donc à merveille son art d’écrivaine historique en plantant un décor parfaitement bien maîtrisé.

                Il en va de même pour ses personnages. Pénélope est toujours aussi attachante. Pétillante, courageuse, intelligente. On la suit avec plaisir et sa relation avec Cyprien est toute mignonne. De l’amitié qui serait sans aucun doute de l’amour s’ils vivaient au XXIè siècle. Celui-ci est tout autant attachant. Courageux aussi, dévoué à Pénélope. Mais on rencontre aussi des jeunes-femmes très marquées par Bluewaters, un prestidigitateur à qui on s’attache facilement, et puis comme toujours un méchant qu’on déteste.

                Au final les rebondissements se font nombreux, l’action s’enchaîne très vite et la fin est palpitante. Les trous se comblent des « AAAAH » sortent de nous même si au fond ma surprise est loin d’être aussi grande que dans le premier tome.



POUR CONCLURE
Les plus Les moins
  • Un roman terriblement émouvant
  • Des personnages très attachants
  • Une fin renversante
  • Aucun ...

                On retrouve donc avec bonheur la pétillante Pénélope accompagné de l’attachant Cyprien dans une aventure trépidante, avec du suspense certes, même si la solution n’est pas aussi surprenante que je l’avais espéré. On reconnait Béatrice Bottet pour son méchant qui gère tout, la construction de son livre, l’ambiance très bien fabriquée et pour son style complexe, ornementé qui nous transporte du début à la fin. Incontournable pour les amoureux d’Histoire, d’aventure, de suspense ou juste de petits moments de détente à savourer de tous ses sens.


Le petits plus ...
Des liens
Le mot de l'auteur à la fin du livre

"Jadis j'étais professeur. J'adorais raconter l'Histoire et ses péripéties. J'ai toujours été très sensible à l'empreinte du passé. Et à tout ce qui se passe en marge de la Grande Histoire: traditions, légendes, chansons, mythologies.Depuis mon enfance, j'ai adoré visiter musées, châteaux, églises et lieux historiques; comprendre comment les gens vivaient jadis, ce qu'ils pensaient, ressentaient, croyaient. Après avoir beaucoup lu sur ces sujets, j'ai eu envie de transmettre ma passion et me suis mise à écrire des romans pour la jeunesse, ou des ouvrages documentaires, toujours liés à ces aspects historiques particuliers, voir à l'étrange, à l'inexplicable ou au fantastique."


    Nathan, le  12 juillet 2012

      2 commentaires:

      Lucille a dit…

      Il y aura un troisième tome ? J'ai lu le premier, c'est une série géniale !

      Freelfe a dit…

      @Lucille : il y en a six de prévu ^^

      C'est sûre que cette série est superbe et Béatrice Bottet est vraiment une auteure talentueuse ! Ce second tome a été un coup de coeur et j'ai vraiment hâte de lire le tome 3 !

      Publier un commentaire