Toutes les couleurs en une {Interview & Concours}

Tous nos jours parfaits est un roman passionnant, émouvant et unique. Oui, même si on le compare à Nos étoiles contraires et Eleanor & Park, Tous nos jours parfaits, par l’émotion et les questions qu’il soulève, est véritablement unique. Il m’a coupé le souffle et en le finissant j’étais effondré, incapable de quoi que ce soit d’autre.
Mais malgré tout, je n’ai pas oublié à un seul moment de ma lecture, et ce dès le début, que cette histoire pourrait être une histoire vraie. Et même qu’au fond, c’est une histoire vraie. C’est peut-être ça qui me l’a plus frappé. C’est peut-être ça qui a détruit une infime part de celui que je suis.
Tous nos jours parfaits m'a marqué, en bien, en mal, en profondeur et en lecteur. Vous vous en rappelez, non ? Sinon, il suffit d'aller lire ma chronique, ici. Et puis Tous nos jours parfaits, si vous avez vu les liens en bas de ma chronique, c'est aussi l'oeuvre d'une auteur très active sur Internet et les réseaux sociaux: site, blog, Pinterest, Twitter, Facebook, etc. Enfin, Tous nos jours parfaits, c'est aussi le coup de coeur de Cassandra, qui l'a lu presque en même temps que moi, cet été. Alors tout ça ensemble, il semblait logique qu'on contacte l'auteur pour lui poser des questions et... qu'on vous offre un exemplaire du roman !


L'interview est en deux parties. Retrouvez la première partie sur le blog de Cassandra.
Retrouvez la version originale de l'interview en bas de l'article.
Quant au concours, toutes les conditions sont expliquées dans le questionnaire à remplir !

L'univers du livre

Note : tous les "bright place" est une référence au titre original du roman: All the bright places. On peut le traduire littéralement par "endroit lumineux", ce que j'ai fait, mais c'est traduit dans le roman par quelque chose comme "balade" et désigne tous ces lieux agréables, insolites, pittoresques, touchants, importants... si vous avez une meilleure traduction à me proposer, n'hésitez pas !

Quelle est votre bright place (endroit lumineux) préféré ?
Jennifer Niven : Bien que je l’ai perdue très brusquement à l’automne dernier, ma mère est toujours mon endroit le plus lumineux.

Quel est votre propre jour parfait ?
JN : Écrire de tout mon cœur, entourée de mes trois chats littéraires. Flâner dans ma ville préférée, Los Angeles (où je vis), avec l’homme que j’aime et mes meilleurs amis.

Vous devez laisser sur nos blogs un objet, comme dans les balades de Violet et Finch. Que nous laissez-vous ?
JN : Un exemplaire de Tous nos jours parfaits avec cette inscription : « Merci, lecteurs, d’être l’un de mes lumineux endroits (bright places). Vous le faites si bien. »

Vous avez un post-it. Qu’écrivez-vous dessus ?
JN : Faites que ça compte.

Si vous pouviez dire une chose à Violet et Finch, que diriez-vous ?
JN : « Je suis là. Vous importez. Vous n’êtes pas seuls. Laissez-moi vous aider. »

Pouvez-vous nous raconter comment Germ magazine a été créé et comment il est finalement apparu dans le roman ?
JN : En évoquant Germ dans Tous nos jours parfaits, je me suis demandée « Et si Germ était réel ? ». Et aujourd’hui le magazine a été créé et fonctionne depuis à peu près deux ans. Nous avons une équipe internationale de jeunes auteurs et nous sommes lus partout dans le monde. C’est vraiment incroyable, je suis si fière de ce que nous avons créé et du travail qui y est publié chaque jour.



L'interview en version originale:

The book’s universe :

- What is your favorite bright place ?
Even though I lost her very suddenly last fall, my mother is still my brightest place.

- What is your own perfect day ?
Writing my heart out, surrounded by my three literary cats. Wandering my favorite city, Los Angeles (where I live), with the man I love, and my best friends.

- You have to give up one object on our blogs now, like in a bright place. What do you leave us ?
A copy of All the Bright Places with this inscription: Thank you, readers, for being one of my bright places. You make it lovely.

- You have one postit now. What do you write on it ?
Make it count.

- If you could say one thing to Violetand Finch what would you say ?
"I’m here. You matter. You are not alone. Let me help you.”

- Can you tell us how Germ magazine was created and how it finally appeared in the novel ?
When I was writing about Germ in All the Bright Places, I thought, What if Germ was real? And now the magazine has been up and running for nearly two years. We have a very international staff of young writers and we’re read all over the world. It’s truly amazing, and I’m so proud of what we’ve created and the work that is being published there every day.

Un grand merci à Jennifer Niven pour avoir répondu à nos questions et à Gallimard jeunesse pour le concours !

1 commentaires:

Anaïs LeMilleFeuilles a dit…

J'ai trouvé cet interview intéressante ! Merci de nous la faire partager !

Enregistrer un commentaire