[CHRONIQUE] Carnet intime d'un vampire timide de Tim Collins

________________________________________

Carnet intime d'un vampire timide
de Tim Collins
à 12€50
chez Hugo Jeunesse
234 pages
________________________________________

Qu'est-ce que ça peut bien faire d'avoir 15 ans pour l'éternité ?
L'éternité, c'est long, surtout quand il faut supporter une petite
sœur trop pénible, de l'acné qui ne s'en ira jamais et cette
insoutenable maladresse avec les filles. Découvrez la vraie
histoire de Nigel, le vampire ado, dont la non-vie va être
bouleversée par Chloé, une humaine si belle qu'on se laisserait
volontiers donner 

________________________________________

                Lorsque j’ai été accepté en tant que partenaire par Hugo Jeunesse, on m’a proposé deux livres, et malgré une énième histoire de vampires, c’est vers ce roman que mon choix s’est porté. J’avais envie de découvrir cette histoire racontée sous forme de journal intime, intrigué. Je ne l’ai lu le que la semaine dernière, et j’espère que je n’ai pas trop tardé, mais malgré quelques réticences j’ai passé un très bon moment …
                Quand j’ai commencé le livre, mes premières pensées ont été pour le format : un journal intime. J’ai soudainement eu peur que je me lasse de cela, que cela soit étrange de vivre l’histoire à travers un journal intime, mais au final ça a été. Illustré par des dessins qui représentent des scènes vécues par Nigel, le livre est agréable à lire, avec des caractères assez gros qui amènent à tourner les pages rapidement … On se prend à ce carnet intime.
                Celui-ci raconte l’histoire de Nigel, jeune vampire. Bon, vampire, venons-en tiens ! Encore des vampires, me diriez-vous ! Je suis assez d’accord avec vous, le thème n’est pas très original … Surtout qu’ici les vampires ne sont pas vraiment renouvelés pour rendre la chose originale, bien au contraire … et c’est sans doute là-dessus que l’auteur a voulu mettre l’accent. Il recrée des vampires à la force surhumaine, la beauté étonnante, et aux envies de sang. Cette fois-ci pas de gentils vampires écolos et végétariens à part la sœur pour des raisons d’éthique. L’auteur revisite tous les clichés à travers Nigel qui les critique ouvertement dans son journal en accusant les séries et les films en tout genre. Cercueils, chauves-souris, etc., pas de répit pour les moqueries ! Bon, je ne m’attarderais pas plus sur ce sujet. Dès le début on découvre un Nigel qui tombe amoureux de la nouvelle. Là aussi je n’ai pas été surpris et c’était assez étrange qu’il tombe amoureux comme ça du jour au lendemain …         M’enfin bref, on suit donc cette histoire d’amour mi-impossible, mi-niaisement adolescente. Ne prenez pas ce terme forcément comme une critique mais bon on a parfois du mal à se dire que notre héros est un vampire de 100 ans mais vraiment un simple vampire … Vous découvrirez aussi leur quotidien de vampire, leur vie de famille, et un certain mystère dont la réponse paraissait évidente … Enfin pas la réponse, mais le fait que Nigel avait tort dans ses accusations, mais je me tais !
                Le rythme est comme je l’ai dit précédemment plutôt léger, on ne s’ennuie pas, et on est pas fermement accroché au livre, mais on a quand même envie de retourner dans sa lecture quand on la quitte.
                Les personnages, je crois que j’ai pas mal à dire aussi, surtout pour Nigel. C’est un vampire unique puisqu’il n’a pas de force surhumaine, pas de beauté extraordinaire mais est bien un adolescent normal … Il est censé être poète aussi. Mais soit l’auteur le dit avec ironie, puisqu’on a l’occasion de lire 3 ou 4 poèmes dans le livre, soit c’est Nigel qui se qualifie ainsi car il a tendance à éclater la poésie de ses œuvres avec les phrases finales … Sinon, c’est un personnage assez attachant, pour qui éprouve assez vite de la compassion et on espère avec lui qu’il réussira à séduire Chloé même si la réponse semble assez évidente. Le problème du journal intime, c’est qu’on survole les membres de la famille. Même s’ils sont assez présents dans l’histoire, j’ai, quand j’y repense, l’impression de personnages absents. Les parents restés coincés dans le passé certes, mais aussi la petite sœur casse-pied, surtout qu’elle est elle dotée des capacités vampires, et écolo.
                La fin devient plus intéressante. On se retrouve jetés dans un évènement totalement inattendu. On se le prend de plein fouet et ça ça fait du bien, même si Nigel réagit de façon étrange et se retrouve à écrire dans son journal intime alors que d’autres personnages sont dans des situations critiques, d’autant qu’il emporte son père dans une situation critique comme ça, sans réfléchir une seconde. M’enfin bref, pour ce dernier point ça reste compréhensible. Mais après, alors que plutôt Nigel les avait décrits de parfois grandioses, ben il y a un duel assez décevant. Je ne pense pas que l’auteur aurait du faire deux cent pages sur ça mais, comme à d’autres moments l’action se tasse tellement vite qu’on n’a pas le temps de se sentir angoissé, en plein suspense …
                Bon voilà, si vous avez lu tout le reste de la critique je ne parle quasiment que de points négatifs, mais en fait c’est assez étrange car je ressors du livre pas mal satisfait quand même ! De l’humour, une certaine légèreté, et un très bon moment à passer malgré des évènements parfois prévisibles et certains points faibles !
________________________________________

Nathan, le 20 janvier 2012

3 commentaires:

Anne Sophie a dit…

j'ai bien envie de le lire quand meme :)

Lucille a dit…

J'aime beaucoup la couverture ^^

lavoixdulivre a dit…

C'est vrai qu'il y a pas mal de points négatifs mais bon ça donne envie quand même ! :)

Enregistrer un commentaire