Un peu de bande-dessinée ...



J'avais adoré le film Joséphine cet été, et étais tombé complètement sous le charme de La page blanche que Pénélope Bagieu a dessinée (joli paradoxe !) sur le scénario de Boulet. Alors quand j'ai vu que l'auteur dédicaçait à Montreuil sur le stand de Gallimard Jeunesse: passage obligé ! La petite histoire, c'est que j'ai fait la queue (pas trop longtemps quand même) et alors que mon tour était presque arrivé, j'apprends qu'il fallait un ticket avec un numéro. Ah. Mmerci de m'avoir prévenu. Je finis quand même la queue et Pénélope Bagieu a accepté de quand même signer la BD que je venais d'acheter pour Tom et moi. Elle était vraiment adorable et sa dédicace est très jolie ... n'est-il pas ? ;-)
Jusqu'ici tout va bien.
Après il y a eu la lecture. Dans la voiture au retour du salon, entre larmes qui gonflent la gorge, révisions de mon bac blanc d'histoire géo qui gonflent l'appréhension, et la nuit qui tombe sur notre petit monde. J'ai été déçu.
Voilà, c'est dit, j'ai été déçu. L'idée était assez bonne et le feuilletage de la BD m'avait donné envie. Voyez par vous-même ci-dessous, le dessin est frais, les traits fins, les couleurs pètent, les deux styles de Pénélope B. et Joann S. se marient très bien, pour le plaisir des yeux ! Et surtout, il s'ajuste assez bien à l'univers loufoque de la BD ... c'est peut-être là le problème: trop loufoque ? Les personnages déjantés sont amusants, mais pas attachants; l'intrigue est délirante, mais parfois incompréhensible; on ne sait pas trop où on va, on se perd dans cet univers extravagant, amusant mais confus. Dommage. Je lirai peut-être quand même le deuxième tome, pour voir.
En tout cas, je vous invite à découvrir la page blanche qui est un véritable délice. ♥

Pénélope Bagieu chez Sophie et Kik (ici, ici et )

Vous connaissez sans doute Mamette, cette vieille dame toute petite mais au grand coeur dont Nob raconte les aventures du quotidien dans sa série à ce nom. Vous connaissez au moins Grompf, cet espèce de gros yéti attachant qu'a créé l'auteur. En tout cas, dans Les souvenirs de Mamette, il raconte avec beaucoup d'émotion le passé de cette mamie qu'on adore.
Le tome 3 est déjà sorti, mais je n'en suis encore qu'au deuxième ... et c'est toujours aussi délicieux de savourer cette histoire.
L'intrigue se situe donc pendant la guerre (laquelle ? euh ... la première ?) et la petite Mamette est séparée de sa maman, contrainte à vivre chez ses grands-parents à la campagne.
Là elle découvre la nature, les animaux, les fleurs, les arbres, l'eau, la forêt, le travail au champ. Elle découvre que la vie n'est pas toujours facile. Elle découvre que les personnes qui l'entourent cachent parfois en eux des choses bien plus graves ou sentimentales qu'ils ne le montrent. Elle découvrent les premiers émois, les rires et les pleurs, elle découvre ce que ça veut dire: vivre et être enfant. Grandir.
Aisément mené par le dessin doux, coloré et splendide de Nob, le lecteur ne se lasse pas des pages, bien trop peu nombreuses, que ces albums au petit format nous offre. Un véritable délice, oui. Le bonheur à l'état de papier et d'encre, de mots et de couleurs, de personnages et de vie.

Je n'ai pas eu l'occasion de revoir  Nob au salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil cette année, mais je me délecte toujours de son dessin, eu en 2010 sur le premier tome.

Pour terminer cette chronique BD, j'aimerais vous parler de mon dernier coup de ♥ dans le genre, que j'ai eu ... hier. Et je tenais absolument à en parler.
Il s'agit d'une série en apparence très girly (et ça l'est peut-être, mais moi qui suis un garçon j'ai adoré !) et pourtant.
Pourtant l'histoire (apparemment adaptée d'un classique ...) est passionnante, bien construite et addictive. On s'attache beaucoup aux personnages qu'on aime suivre d'un tome à l'autre, les gentils, ou les méchants. Car finalement, c'est un constat que je fais souvent, les personnages les plus intéressants se trouvent souvent être les secondaires. La peste qui a peut-être quelque chose à prouver, un manque d'affection, une envie d'amie. La fidèle amie complexée par sa boulimie, peut-être due à un père trop absent ? Sara est terriblement attachante (je pèse mes mots) mais parfois, elle semble trop parfaite pour être réelle ...
Pourtant les albums se lisent à une vitesse incroyable, malgré le texte assez nombreux, et on en veut toujours plus.
Pourtant le dessin. Le dessin est une pure merveille. Chaque case, chaque planche fourmille de détails, de beautés, de couleurs. Le réalisme est total et l'ambiance "Belle époque" est rendue à merveille. Le tout est époustouflant et on a envie de rester des heures devant chaque illustration tant elles sont belles.
Je noterai aussi la petite originalité de l'histoire ... car si elle semble se situer fin XVIIIè début XIXè, il y a cette histoire d'automates, un peu steampunk, qui rendent compte d'un aspect technologique inévitable puisqu'on est à ce moment là encore en pleine révolution industrielle.
Enfin, je préciserai juste qu'il y a deux cycles de 4 tomes chacun (le second est donc en cours) et j'ai (pour l'instant) préféré le premier. Dans celui-ci en effet, les personnages sont encore enfants, les difficultes créent des obstacles, leur imagination débordante fait rêver le lecteur ... le second offre une ambiance indienne délicieuse ... mais il y a un triangle amoureux qui commence à faire son apparition, ce qui n'est pas trop pour me plaire, et les personnages sont plus âgés, plus murs et leurs préoccupations sont différentes ... mais je n'en reste pas moins totalement sous le charme. ♥

6 tomes parus, 2 de prévus


Découvrez aussi ...
Les premières planches de chaque tome;
Le tome 6;
Le blog de la scénariste (et directrice de collection);
Le blog de la dessinatrice;
La BD  chez Sophie (1 à 3, 4, 5)

7 commentaires:

souris a dit…

J'ai demandé Mamette et princesse Sarah au Père Noël :) je lis peu de BD mais quand j'aime , j'aimeeeee ^^
J'ai pensé à toi la semaine passée j'ai lu revanche puis j'ai enchainé avec Night School maintenant Kaleb et dès jeudi je commence Vango :)
Passé de bonnes fêtes de Noël 'Nathan
Bisous
Steph ou souris

Pépita a dit…

La première, je ne suis pas trop surprise, ça a l'air superficiel (marketing, marketing). Mamette j'adore ! La dernière, à découvrir. En tous cas, ton avis donne envie d'en savoir plus. Bravo pour ta franchise !

Froggy a dit…

J'avoue que Star of the star est très attirante... Et les graphiques de Princesse Sarah sont sublimes aussi :-)

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Cool :) Tu me diras si tu as aimé !
Oh génial ♥
Toi aussi !

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Un peu ...
Merci ♥

Nathan Bouquinsenfolie a dit…

Moui enfin je te recommande les autres ou La page blanche ♥

maily zeiila a dit…

j’entends beaucoup d'éloge sur princesse sara ? l'histoire n'est pas trop triste ?

Enregistrer un commentaire