[CHRONIQUE] Nina Volkovitch tome 1: La lignée de Carole Trébor

Un court roman  qui s'avale rapidement !

Nina Volkovitch tome 1
La lignée
de Carole Trébor
chez Gulf Stream éditions
à 14€90
228 pages

Envoyée à l’orphelinat de Karakievo parce que ses parents sont considérés comme des « ennemis du peuple », Nina Volkovitch a fait le serment de s’enfuir et de retrouver sa mère, emprisonnée dans un goulag de Sibérie. Mais comment s’enfuir d’un tel lieu quand on a quinze ans, et qu’on en paraît douze ? Ce qu’elle ne sait pas, c’est que sa mère a pris soin de dissimuler de précieux indices pour l’aider à s’échapper, mais aussi pour lui révéler les dons particuliers qu’elle possède sans le savoir. Car Nina est la descendante des Volkovitch, une illustre famille qui détient des pouvoirs aussi prodigieux que terrifiants. Et c’est elle, Nina, qui représente le dernier espoir face à un ennemi plus menaçant que la dictature soviétique…



                Sophie m’avait dit qu’elle avait eu un coup de cœur pour ce roman … alors en le voyant dans la liste des ouvrages disponibles pour La voie des indés de Libfly je me suis dit sans hésiter : je vais le demander ! Je ne savais pas trop ce qu’il racontait mais je faisais confiance à mon amie bloggueuse ;) Je remercie donc l’édition et le site communautaire pour m’avoir fait parvenir cet ouvrage … qui était accompagné de deux marques-pages : un du site (très sympa) et un de Blook Up qui est mini (trop chou !). Bref voici mon avis sur ce roman fort et une belle lecture !

                La première chose qui m’a surprise c’est lorsque j’ai ouvert le colis … le livre est tout bonnement sublime ! La couverture déjà est une très belle illustration avec du relief, comme sur la quatrième  de couverture qui est très bien faite … dans l’ensemble l’ouvrage est donc d’une très bonne qualité visuelle et tactile. Et surtout le must du must si j’ose dire : les pages sont colorées en doré ! C’est tellement magnifique je suis fan !

                C’est l’histoire touchante d’une petite fille dont la mère travaille dans une galerie d’art et refuse de se plier à ce qu’on lui demande. Un jour elle se fait arrêter et emmenée dans un goulag en Sibérie … tandis que Nina est envoyée dans un orphelinat. Très petite pour son âge elle se fait rapidement des ennemies parmi ses camarades et doit faire attention à ne pas s’attirer les foudres des adultes … elle devra surtout réussir à s’échapper pour espérer retrouver sa mère.

                Nina est un personnage très attachant que j’ai appelé (comme j’allais le faire) plus haut : petite-fille. On se fait tellement à sa taille et à son attachement à sa poupée qu’on en oublie son vrai âge. Cela fait d’elle une héroïne originale comme on n’en voit pas souvent dans les romans. Elle n’en est pas moins très courageuse et on la suit avec plaisir dans son aventure et ses rencontres … Son amie à l’orphelinat qui est la seule à la soutenir et qui a su me surprendre bien que j’ai eu du mal à réellement m’attacher à elle. Deux petits garçons en détresse qui eux sont adorables et que j’ai beaucoup aimé retrouvé … mais aussi des adultes malveillants ou qui vont l’aider, des parents inconnus, affectifs ou plein d’amour ou même de nouveaux protagonistes que je suis curieux de recroiser dans la suite de la trilogie…

                Le rythme est entraînant et mène le lecteur de page en page puisque celles-ci ne sont pas bien longues mais réellement envoûtantes. Le style de l’auteur est simple et efficace sans qu’il ne m’ait touché particulièrement mais qui sait mener le lecteur, lui décrire brièvement les lieux, évènements, et personnages et créer dans sa tête des images bien ancrées. En écrivant cette chronique mon esprit retrouve des aperçus de l’histoire de Nina.

POUR CONCLURE
Les plus Les moins
  • Un livre rapide à lire et captivant
  • Des personnages (surtout notre héroïne, originale) attachants
  • Un bon rythme et une fin qui donne laisse l'envie de lire la suite !
  • Si je titillais je dirais que le style aurait pu plus me plaire
                La lignée c’est donc un roman court, qui se lit rapidement, mais qui entre histoire et fantastique a su me captiver, me bluffer, m’emporter … on s’attache à notre petite héroïne et son aventure devient un film devant nos yeux. Une très belle lecture dont je lirais sans aucune hésitation la suite !

Les petits plus ...
    La trilogie ...

    Tome 2: 3 janvier
    Tome 3: mai

    Un autre roman sur la déportation ...



    ...
    Nathan, le 20 octobre 2012

      2 commentaires:

      Lina bouquine... a dit…

      Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre me tente plus :)

      herisson08 a dit…

      Ravie que tu aimes, même si c'est moins que moi :) Mon avis est programmé pour mardi je crois :)

      Publier un commentaire