L'interview du Dimanche (2)

Et l'interview du jour est pour une illustratrice, dessinatrice par rapport notamment à sa réalisation des couvertures de Zigomette et Katie Sutton ! :D

bannière de son blog
source
  • Le rituel ... je vous laisse la liberté de vous présenter aux lecteurs du blog ! D'où vient votre pseudo ? ^^

    Allez, tentons la présentation formelle : je m’appelle Maureen , alias Diglee, sobriquet donné par mon beau père quand j’avais 13 ans, en rapport avec le peintre Modigliani…, j’ai 24 ans, je suis illustratrice depuis 3 ans, et je tiens en parallèle un blog BD dans lequel je me mets en scène régulièrement (http://diglee.com). Je vis dans mon appart à Lyon avec Flutiou, mon chat, et je bosse de 14h à 2h du matin en écoutant Lady Gaga et en regardant Dawson’s creek (série que, vous les jeunes d’aujourd’hui, ne devez même pas connaître … ). Bref, la vie est donc plutôt belle.

  • Comment êtes-vous devenue dessinatrice ? Etait-ce un vœu d'enfant ?

Oui, j’ai toujours voulu faire dessinatrice, aussi loin que je m’en souvienne. Même si au moment de choisir une orientation après le bac, j’ai longuement hésité entre devenir scripte de cinéma (oui oui, celle qui est sensée noter tous les détails de chaque scène pour éviter les erreurs au montage) (rien de plus chiant, en somme, allez savoir), doubleuse de dessin animé, écrivain, traductrice, journaliste… Bref, cette petite crise « schizophrènique » passée, j’ai intégré sur dossier l’école Emile Cohl après mon bac littéraire. École privée de dessin où, pour la première fois de ma vie, j’étais notée pour mes dessins et pas mon blabla. J’ai ouvert mon blog au bout de deux ans à Cohl, pour présenter mes travaux et me créer un petit cocon dans lequel je pouvais m’exprimer plus librement que dans le carcan strict de l’école. Ce blog a pris une place totalement inattendue,  des éditeurs l’ont repéré, et avant même d’être diplômée, j’ai eu la chance d’illustrer un « Je Bouquine » et  un article dans « Le Dico des Filles » chez Fleurus, entre autres commandes. C’était une chance immense, et ça m’a beaucoup aidé à démarrer. Grâce au blog, j’ai mis un pied dans le monde de l’illustration, et je n’en suis plus jamais partie.

  • Qu'est-ce que vous préférez dans votre métier ?

    Touuuut. Le fait de créer tous les jours, d’être libre…
    Voir ses livres en librairie, c’est toujours très émouvant… Et puis j’ai beaucoup de chance, car mes lecteurs sont adorables et très tolérants. C’est un peu une bulle protectrice, dans laquelle je peux être moi-même. Lire tous les jours des messages d’amour et de remerciement, ça aide à s’apprécier et à croire en soi, et pour ça je suis vraiment reconnaissante. Non vraiment, quand je fais un zoom arrière sur ma vie, je me dis qu’elle est quand même supra génialissime.

  • Y-a-t-il des conditions particulières dans lesquelles vous travaillez ?

J’oublie très souvent d’enfiler un pantalon et j’ai besoin de support audio pop très fort. Sinon, rien de spécial, je bosse sur mon grand écran 27 pouces (qui me permet d’ouvrir Photoshop ET une série à côté) (ce que je fais là tout de suite par exemple), et je suis en général très active de 22h à 2h du matin. Pas de coups de fil, de mail, de messages Facebook… Juste mes idées et moi.
Mais il y a des jours où rien ne vient, rien ne sort, rien ne va, et je sais que je ne vais pas réussir à travailler. Comme le métier est passionnant, je me retrouve vite à ne pas m’arrêter pendant des heures, des jours, et d’un coup il peut arriver que mon corps et mon esprit soient saturés. Souvent après une année de boulot intensive, je fais un voyage très loin pour me ressourcer, parce que créer demande un don de soi énorme, et il faut se régénérer pour retrouver l’énergie nécessaire à la création. Cette année c’est San Franciscooo BABY!

 
  • Ya-t-il une oeuvre, une illustration que vous avez préféré réaliser / que vous préférez (ça peut ne pas être la même évidemment ^^)
Rhhoooo dur…
C’est très délicat comme question car bien souvent, je suis très contente d’un boulot que je dénigre quelques mois plus tard… Mais je sais que j’ai eu beaucoup de plaisir à illustrer Le Journal de Katie Sutton par exemple : ce genre de commande, en un dessin, me permet une légèreté différente d’une commande plus longue ; j’ai aussi beaucoup aimé faire la couverture d’ Alice au pays des trop vieilles  chez J’ai Lu, parce qu’en plus c’était particulier : j’avais fait le crayonné le soir, et je l’ai envoyé pour validation. L’équipe l’a tellement aimé en l’état qu’ils m’ont demandé de ne plus y toucher. Parfois ça se passe comme ça, l’éditeur voit quelque chose que nous, on ne voit pas encore.

Et sinon, récemment, je me suis ÉNORMÉMENT fait plaisir sur mon prochain agenda chez Marabout : mais je ne l’ai pas encore vu, donc rien n’est joué !
J’ai également immensément hâte de voir sortir le tome 2 de l’adaptation de mon blog « Confessions d’une Glitter Addict » ( le 1er juin): c’est le projet dans lequel je me suis le plus investie jusqu’à maintenant, et sa sortie à ce niveau relève quasiment de l’accouchement ! J’étais très heureuse du premier tome, mais comme mon dessin a beaucoup évolué depuis , j’ai hâte de présenter le deuxième.
 

  • Illustrez-vous beaucoup de couvertures ?
Moins que certaines illustratrice dont c’est presque une spécialité, mais oui, je commence à en avoir fait quelques unes. J’illustre notamment la série des Queen Betsy, un univers à priori assez loin du mien (la S .F, les vampires…) mais que j’adoooore, parce que je me suis attachée au personnage: à chaque nouveau tome je la retrouve avec plaisir. Et puis, j’ai grandi avec Buffy, je suis fan de True Blood et amoureuse de Robert Pattinson, alors j’ai beau dire… les vampires je connais un peu malgré tout.

Racontez-nous les aventures "Katie Sutton" et "Zigomette", comment avez-vous été choisie, comment vous-y êtes-vous prise ? ......
Comme d’habitude, ce sont les éditeurs qui sont venus me proposer leur projet chacun leur tour, avec l’envie d’associer mon univers graphique à leur histoire.
Pour Katie, ça a été très facile parce que j’avais beaucoup accroché au texte, et que j’avais du temps pour créer une Katie attachante.
Pour Zigomette, ça s’est fait plus laborieusement, dans l’urgence la plus totale et avec assez peu de temps pour m’imprégner de l’univers. Mais finalement ça va être une série sympa, je suis contente. J’aurais juste aimé potasser un peu plus le personnage. À chaque nouvelle création, il faut se forcer pour ne pas ressasser du déjà vu, pour ne pas nous reposer sur nos lauriers et dessiner inlassablement les mêmes personnages. C’est pour ça que pour une couverture, souvent je passe une à quatre heures de recherches sur internet : des poses, des ambiances colorées, des thèmes, des cadrages…tout est bon à prendre. Sinon, et je m’en suis vite rendue compte, on tourne sur nos acquis et on n’évolue pas… Et chaque nouveau personnage est un départ à zéro.


  • Etes-vous contente du résultat final ? Pensez-vous qu'ils attireront ? (perso Katie Sutton devrait faire fureur ! J'ai reçu la vraie version aujourd'hui (j'avais déjà les épreuves non corrigées) et il claque ! Je vous met la photo en pièce jointe)

    Oh injustice, moi-même je ne l’ai pas reçu ! Quel privilège !
    Oui, pour une fois j’ose le dire, je suis très fière du résultat de Katie Sutton. Les graphistes ont fait un super boulot d’habillage et de typo, et je trouve l’objet (pour ce que j’en sais avec ma pauvre maquette pdf !) est assez dynamique et fraîche. Je suis très contente qu’on m’ait laissé dessiner une teenage en pull jacquard et queue de raton laveur. Je trouve qu’on a réussi à s’éloigner du cliché jupette rose et cheveux tressés de la jeune fille classique. Tous les éditeurs n’ont pas cette ouverture d’esprit  (et ils ont d’ailleurs voulu me l’enlever, ce pull ! Heureusement que la jeune femme avec qui j’ai travaillé, Laurence Ningre, s’est battue pour imposer ce choix « fashion »). On a aussi dessiné 4 marque pages à l’effigie de Katie, qui seront vendus bientôt ! Bon comme tu le vois, je me suis investie dans ce projet, et j’y tiens beaucoup, j’espère qu’il plaira. Pour Zigomette c’est encore tout récent, et comme je l’ai dit plus haut, le contact était plus difficile et rapide, donc j’attends la suite pour vraiment me sentir imprégnée par ce projet.

  • Si vous avez lu les livres pour ces couvertures qu'en avez-vous pensé ?

    Voilà, je vais révéler l’inavouable… je ne lis quasiment jamais les livres dont j’illustre la couverture. Si j’avais su cela, étant ado, j’aurais haïs les dessinatrices pour cette haute trahison. Mais la réalité de ce métier, c’est que pour en vivre convenablement, il faut jongler entre 3, 4  voire plus de 6 commandes à la fois… et les livres dont je n’illustre que la couverture, je ne les lis jamais. On m’envoie un résumé détaillé et des lignes directrices, parfois. Par contre, sur des projets comme « Quatre sœurs en vacances » chez Rageot, je dois illustrer l’intérieur, donc là je lis tout. Mais ce sont des exceptions…

  • Quelle couverture préférez-vous ? Avez-vous préféré réaliser ? (parmi toutes !)

    Alice au pays des trop vieilles…
  • Vos goûts lecture ?

    J’aime beaucoup les biographies d’icônes féminines que j’admire (je lis par exemple en ce moment la biographie de Lou Andréas Salomé » par Dorian Astor… La Russie du début du XXe siècle, la psychanalyse, Nietzsche, Freud, Rilke… j’adore !)… j’aime aussi les journaux intimes, romans autobiographiques, correspondances… tout ce qui touche à l’expérience humaine, avec une préférence pour les histoires liées aux années folles ou au début du XXe siècle et sa condition féminine. Donc voilà, ça va de Simone de Beauvoir à Emma Becker, en passant par Anaïs Nin, Delphine de Vigan, Joyce Carol Oates…ou Beigbeder, oui oui, j’ai aussi des goûts plus populaires!

    Les témoignages de vie que j’ai préféré récemment, ce sont « Et devant moi le monde » de Joyce Maynard, qui raconte son histoire complexe avec Salinger, de 36 ans son aîné dans les années 60. « Just Kids » de Patti Smith, qui raconte sa jeunesse à New York dans les années 70, ses années d’errance et de crève la faim avec Robert Mapplethorp dans le Brooklyn arty de l’époque. C’était bouleversant. Et enfin, le très connu et récompensé « Rien ne s’oppose à la nuit » de Delphine de Vigan, qui revient sur le passé de sa mère récemment décédée, et y découvre des secrets de familles par le biais de témoignages enregistrés sur cassettes audio… une merveille. Je dois avoir un côté voyeur, j’adore lire les lignes dans lesquelles les auteurs se livrent. La fiction ne m’intéresse quasiment plus…
    Donc tu vois, on est loin des romans que j’illustre ! ^^ 

  • Merci encore j'espère que ça n'a pas été trop long !! Un mot pour la fin ?

    Eh bien, merci à toi, et bravo : parce qu’un jeune, en plus garçon, qui lit autant et écrit aussi bien ça ne court pas les rues ! Je suis assez épatée.
    Tu me diras si Katie Sutton est à la hauteur de son résumé …
    Bises pailletées à tous .
    Un grand merci à elle pour cette superbe interview !

10 commentaires:

lavoixdulivre a dit…

Super ! :D

Crunches a dit…

Ah Dawson !!! Que de souvenirs =)

Sinon j'adore la couverture de Kattie Sutton, il est dans ma PAL, j'ai hâte de le lire !!!

Merci pour cet interview très intéressante !!!

keepthesecret a dit…

Oooooooooooh, une interview de Diglee! Tu as eu énormément de chance d'avoir pu être en contact avec elle, je suis complètement fan d'elle <3 Je rêve de la voir à une séance dédicace mais elle n'est visiblement pas décidée à monter jusque Lille hahaha :p
Je ne savais pas du tout que c'était une illustratrice que tu appréciais! Je suis toujours étonnée de voir que des garçons aiment aussi des univers un peu féminin, mais c'est une bonne surprise :D Merci pour cette interview donc, j'en ai appris beaucoup :)

Lucille a dit…

J'adore ses illustrations !!

Enigma a dit…

Très bel interview! =D

Jennifer.M a dit…

J'adore ! :D
J'ai beaucoup aimé cette interview :D

Diglee a dit…

Super interview, Nathan!
Mais tu t'es juste trompé de couv pour Alice, celle que tu as postée c'est l'ancienne qui n'est pas de moi... La mienne la voici:

http://bouquinsenfolie.blogspot.fr/2012/05/linterview-du-dimanche-2.html

Comme je dis que c'est ma préférée, je voudrais qu'on la voit quand même!

biiises,
Diglee

Melisande a dit…

superbe interview :D

Zoé a dit…

Wahou! Tellement super cette interview :) j'ai eu la chance de rencontrer Diglee au Salon du livre de Paris, et en plus d'être une super dessinatrice, c'est une fille très sympa ^^

Froggine a dit…

Grande fan de Diglee :D Très bon interview !
(Juste une petite erreur il me semble que la couverture de "Alice au pays des trop vielles" mise dans l'article ne soit pas celle illustrée par Diglee, c'est plutôt celle-ci : http://www.laprocure.com/cache/couvertures/9782290032114.jpg :) )

Enregistrer un commentaire