[CHRONIQUE] Pénélope Green - tome 1: La chanson des enfants perdus de Béatrice Bottet

________________________________________________

Pénélope Green - tome 1:
la chanson des enfants perdus
de Béatrice Bottet
à 15€
chez Casterman
311 pages
________________________________________________


NOM : Green
PRÉNOM : Pénélope

SITUATION FAMILIALE : orpheline, unique héritière du journaliste James Alec Green

AMBITION (SCANDALEUSE) : devenir journaliste

SIGNES PARTICULIERS : une envie d'étrangler son prétendant, cette endive de Wilfrid, et un goût prononcé pour l'aventure et le danger


Pénélope Green décide de reprendre une mystérieuse enquête de son père : le dossier FOXGLOVE COURT. Quel terrible secret va-t-elle découvrir, dans les bas-fonds de Londres ?

Londres, années 1880, James Alec Green, surnommé JAG ou le jaguar, journaliste au Early Morning News, meurt après être tombé dans les eaux glaçées de la Tamise au cours de l'une de ses enquêtes. Mais au préalable, il a fait le nécessaire pour que sa fille unique, Penelope, 17 ans, puisse vivre seule en toute indépendance et sans souci financier. Il lui a aussi légué la passion du journalisme. Afin de faire ses preuves, Penelope choisit d'enquêter sur un dossier mystérieux qui semblait beaucoup préoccuper son père: l'affaire du 21 Foxglove Court...

________________________________________________ 

    Je tiens d’abord à adresser un grand merci aux éditions Casterman, et en particulier à Brigitte, la contact presse du groupe Flammarion. Si j’ai choisi, parmi les partenariats que Tom et moi avions reçus pour deux, Pénélope Green c’est avant tout pour son ambiance. En effet, l’histoire se déroule à Londres, fin XIXe. Je vous reparle de ça plus tard, mais je dois dire que je n’ai pas été déçu sur ce point et encore moins pour tout le livre ! J’ai passé un excellent moment, et je m’en réjouis.

    L’histoire commence sur le décès du père de Pénélope. On entre dans l’histoire de façon fluide, et facile, et je n’ai rien à redire quant à la compréhension. Prestigieux journaliste, Mr Green confie à sa fille ses dossiers pour les remettre à des collègues, mais le dernier est jeté au feu par celui-ci sans qu’il n’en dévoile la raison … Tout part de cet acte, et les évènements engendrés ne cesseront pas jusqu’au dénouement.

    L’ambiance, comme je le disais plutôt, m’a énormément plu. Pénélope appartient à la bourgeoisie londonienne. A Londres, se mêlent ces gens-là, discussions tout en politesse, tenues élégantes, attitude respectable … et les docks, les gens pauvres, les mendiants, et surtout les musiciens, qui gagnent leur vie grâce aux morceaux qu’ils jouent dans la ville … Fiacres, pavés, bateaux revenant de pays lointains … J’ai adoré et l’auteur a parfaitement su rendre l’univers de l’époque et nous passionner avec.

    Les musiciens dont je parle plus tôt vont se retrouver au centre de l’histoire, lorsque se lançant dans l’enquête que son père a abandonnée, Pénélope se lie d’amitié avec celui qui les dirige, un vieil homme immobilisé sur un pseudo-fauteuil roulant qui va lui apprendre l’accordéon. Leur lien est étroit, fragile, et ce curieux personnage m’a beaucoup intrigué. Assez … étrange parfois, ou d’autres fois très attachants, il est, comme les autres, un personnage très bien fait. Il y a aussi au second plan les musiciens, comme Maeve, ou Jack, la victime du meurtre sur lequel l’enquête de Pénélope commence.

    Cette enquête, eh bien je ne m’y attendais pas trop, déjà parce que la quatrième de couverture n’est pas très explicite mais surtout parce qu’elle parle de journalisme… On découvre alors qu’à l’époque le  journalisme ne consistait pas uniquement à écrire des articles, mais aussi à enquêter … J’ai trouvé ça très intéressant, et on se sent alors plongés dans une intrigue à l’allure policière … passionnant !

    Les autres personnages, sont deux principaux : Pénélope, modèle, presque, de la suffragette de l’époque. Trouvant que les femmes n’ont pas assez de droit, ne voulant point se marier et être là pour son mari uniquement en tant que femme au foyer, fragile et protégée par ce dernier. Voulant être journaliste, vivant des aventures bien intrépides … Bref, tout ce qui est mal vu à l’époque ! C’est un marin français, Cyprien Bonaventure, qui va être mis sur son chemin. Personnage adorable, très attachant, il va protéger Penny, au péril de sa vie.
    On découvrira un club louche de gentlemen, liés à un pendentif évoquant la mythologie grecque, une chanson familière … tout se mêle, tout trouve sa place et s’imbrique avec brio ! L’auteur a su filé l’intrigue, et l’histoire avec talent, et on ne s’y perd pas une seconde ! Et à mesure que tout avance on commence à se douter de quelque chose, et le rythme entraînant, soutenu, nous porte jusqu’à la fin dans un pic d’action et des révélations soudaines.

    Le dénouement finit par pointer son nez après un roman riche en aventures, en rebondissements et en surprises en tous genres ! Le tout se termine sur une fin réjouissante, et laisse très bien augurer de la suite … Le tout dans un style légèrement soutenu pour bien intégrer dans l’univers, des mots bien choisis pour une écriture pas extraordinaire, mais tout à fait appréciable !
   
    Un  roman que je ne qualifierais que légèrement d’historique, sur fond d’enquête policière, mêlant secrets de famille, bourgeoisie et pauvreté londonienne, avec des sentiments tout en finesse, des personnages attachants, et des un rythme entraînant conçu par un style prenant ! A lire absolument !
________________________________________________ 

Nathan, le 17 février 2012 

5 commentaires:

Freelfe a dit…

J'ai juste lu l'extrait et ça m'a plutôt encouragé à le lire ! Ta chronique aussi !

Foreverbooks a dit…

Je suis complètement gaga de Béatrice Bottet, mais je n'ai pas encore lu "Pénélope Green". :-)

Anonyme a dit…

Ce livre avait l'air tentant mais j'hésitais... Ce n'est plus le cas !
Merci :).
Alexandra.

Josyy a dit…

J'ai adoré ce livre mais j'ai quand même trouvé que quelques éléments étaient un peu trop prévisibles.
Sinon, j'ai eu un coup de coeur pour Penelope!

Freelfe a dit…

J'ai lu ce livre au fait, depuis quelques semaines déjà. J'avais vraiment adoré ! Presque un coup de coeur mais pas totalement !

Enregistrer un commentaire