C'est déjà Noël à l'ombre du grand arbre !


Vous connaissez sans doute un peu l'ombre de ce grand arbre qui m'abrite tout au long de l'année, de saison en saison, avec toujours la même bienveillance et avec cette force vigoureuse et croissante. Dans cette ombre se croisent quelques blogueurs, quelques lecteurs, quelques ombres de cœurs de mots qui viennent partager autour des dernières flèches littéraires qui les ont touchés. Et parfois, entre ces ombres de cœurs de mots, il s'échange des cadeaux. Des colis, des swaps, qui traversent le pays, voire l'Europe, et viennent déverser dans les mains de chacun la joie, la générosité, les étoiles et les feuilles de leur ombre chaleureuse.
Pour la 4è fois, les mains de ces ombres se sont agitées, ont acheté, emballé, confectionné, customisé, décoré, réalisé de jolis colis plein de cadeaux et de tendresse. Pour la 4è fois, j'ai reçu un colis et j'en ai envoyé un.

J'avais déjà gâté Pépita, Sophie et Alice.
Cette fois-ci, j'ai déposé un petit fragment de mon coeur de lecteur au pied d'un sapin, chez Céline du flacon.
J'avais déjà été gâté par Drawoua, Solectrice et Sophie.
Cette fois-ci, c'est Pépita qui est venue glisser dans mes yeux une constellation entière.
Merci ♥


Il y avait un thème. Les cinq sens. Il n'était pas réellement officiel, obligatoire et contraignant. Moi je l'ai un peu laissé de côté, déposant seulement un peu de sa poussière dans mes cadeaux.
Mais Pépita a su s'y attacher, le coudre dans son cadeau et ravir chacun de mes sens.

Mes mains ont tâté encore un peu le colis, laissant glisser les dernières secondes retardées, et le temps que j'avais laissé s'écouler et s'étirer pour faire durer le plaisir de l'attente. Et elles ont transpercé le carton, ouvert ce cadeau géant avant l'heure, caressé les papiers kraft, les cadeaux, flâné sur les paquets tentant (un peu) de deviner ce qu'il s'y cachait ...
Mes oreilles ont savouré le bruit du papier déchiré, le bruit des cadeaux déballés alors qu'il résonnera encore dans les prochains jours, pour Noël. Elles ont écouté tinter une cloche en forme de père Noël où s'est glissé mon nom. Elles ont eu un cadeau, elles aussi: le CD (que je n'avais toujours pas !) de mon groupe préféré, Cats on trees. Quelle surprise et quel immense plaisir ! Au grand malheur de Tom, mon jumeau, qui a eu la grande gentillesse d’organiser la chaîne secrète du swap, il va encore tourner en boucle au creux de nos oreilles ...
Mes papilles se délecteront des sablés faits maison et d'un paquet de bonbons ... quand mes dents seront prêtes à mâcher à nouveau des choses consistantes. En attendant, il faut se contenter des parfums de la gourmandise qui s'échappent doucement de ce chaleureux cadeau.


Mes yeux, enfin, ont brillé devant la beauté du colis, la boîte customisée, le rouge et le vert, et Noël et les étoiles partout, et la tendresse mise dans le soin de tout préparer seule ou avec ses filles, et les rubans un peu partout, et une nouvelle carte de visite de son blog, qui viendra s'ajouter à celle qu'elle m'avait donnée à Montreuil ... ils ont brillé devant tout ce que j'ai ouvert. Devant les cadeaux faits mains. Et il auront eux aussi de quoi déguster des friandises: les mots. Pépita, en plus de toutes ces attentions déjà si nombreuses, m'a gâté avec un roman d'Anne-Laure Bondoux dédicacé, un autre roman, de la collection Epik du Rouergue, avec un roman -classique- qui me fait très envie depuis que ma prof de littérature en a parlé, avec cet album, incroyable découverte estivale grâce au talent de conteuse de cette blogueuse/bibliothécaire qui nous a offert ce petit moment de grâce lors de notre Bookcamp chez elle, une lecture, une histoire poétique et touchante.

Tout n'est pas encore rangé. La boîte est là, sur les livres, à côté de moi. Je me laisse le temps de tout mettre à sa place chez moi, à mon appartement, dans mes bibliothèques, dans des recoins, pour pouvoir savourer encore, plus tard, le plaisir de redécouvrir tous ces cadeaux.
J'ai été terriblement gâté pour Noël, cette fin d'année et -précise-t-elle- mes 18 ans qui arrivent fin janvier ... J'en ressors comblé, ému, heureux et plein de mot tendre et doux et grand: MERCI.

Je vous laisse avec de nouvelles photos.
Je vous laisse avec notre sélection pour Noël.


2 commentaires:

pépita a dit…

Trop contente que tout cela te soit allé droit au cœur !
En tout cas, ton article est magnifique, comme toujours !

Colette a dit…

Et maintenant tu vas pouvoir lire Les Nourritures terrestres et découvrir pourquoi le prénom "Nathanaël" m'est si précieux. J'ai adoré que Pépita se souvienne de ce petit clin d'oeil et te le fasse partager. Vraiment ce grand arbre a une ombre bien lumineuse...

Publier un commentaire